Le comité d’entreprise : place de hacks et de dé-silotage !

Vous avez des envies de bouger les murs internes, de tester de nouvelles manières de collaborer, de faire des choses sans passer 3 jours à essayer de grappiller 3 jours sur une ligne de pointage, de proposer des idées hors de votre domaine officiel de compétences, de penser société et pas uniquement pour votre « chapelle »… mais les process vous l’interdisent, votre hiérarchique n’y voit aucun intérêt, on vous rétorque  « Pas notre problème, c’est celui de l’autre direction ! », « Tu vas pas m’apprendre mon métier ! »« Mais de quoi il se mêle… » … des murs… encore des murs… le moral est au plus bas…

Vous vous dites : « Suis-je le seul dans cette boîte à penser comme ça ? Non, les discussions à la machine à café me le prouvent… »

Vous ne demandez pas grand chose,  juste un petit espace de liberté d’action, d’expérimentation, de prototypage, de bienveillance et également de partage…

« Faut-il quitter ma boîte ?… mais je n’en ai pas envie… les produits que nous réalisons me passionnent… »

Comment faire ?

Du réseau interne ? « Pourquoi pas, mais je ne l’ai pas… » 

Aller voir votre directeur ?… « Suis-je légitime ? Ai-je le droit ? »

… le buzzwording start-up / innovation / agilitė / entreprise libérée tourne à plein régime… mais vous vous retrouvez plus dans l’esprit fablab / makerspace… Faire par soi-même, partage des connaissances, expérimentation / échec / apprentissage / réussite… « Ne le dis pas, fais le ! », « C’est celui qui fait qui a raison »

… Vous tournez en rond…

Et si une solution était devant vos yeux ? Un endroit « neutre », où l’on peut faire des choses avec un peu d’investissement humain et qui est plus ou moins intégré à la boîte ?

Ce lieu dont nous vous parlons est le comité d’entreprise ou plus communément appelé « CE ».

Certes, un endroit politique – et nous ne rentrerons pas dans cette discussion – mais un endroit où les barrières hiérarchiques, chapelles / silos ne font plus loi, où la passion cachée de chacun permet de discuter à égal, de retrouver une forme de légitimité par le faire et de découvrir des compétences insoupçonnées de vos collègues,… de partager, aider sans jugement négatif… et même, créer du liant intergénérationnel !

Et si, le CE était tout simplement une place de hacks et de dé-silotage des entreprises ? Un « out of the box » interne !

Voici quelques idées :

  • Lancer une conférence sur un thème qui vous tient à cœur et que vous souhaiteriez voir aboutir au sein de l’entreprise
    • Permet de montrer qu’on est hacktif
    • Permet de rencontrer des collègues curieux, intéressés… et, pourquoi pas, créer un réseau bienveillant interne
  • Lancer une section makerspace où les connaissances sont partagées, les discussions libres, … où chacun respectera la charte commune
    • Permet de créer une communauté ayant des valeurs communes
    • Permet de faire émerger les passions cachées
    • Permet de diffuser l’esprit maker

A vous de jouer et d’essayer !

Bon Hack ! 🙂

Illustration réalisée par Aline Rollin lors de l’événement 360Possibles à Brest (Novembre 2017). Merci Aline!

Le « Lead by Hacktion » de l’association

Lead by Hacktion (Image)

 

Novembre 2015, nous créions les Hacktivateurs une association pour promouvoir l’intrapreneuriat, l’innovation managériale et le corporate hacking. Nous étions 8 fondateurs de cursus différents (ingénieurs, scientifiques, commerciaux ou autres) bien décidés à faire bouger les choses. Je me souviens encore de ce moment où chacun s’affairait à construire cette association: “Nous deux on s’occupe des statuts”, “Je vais faire le site et le logo”, “Je vais déposer les statuts” ,“On se charge du premier Afterwork”. Une structure commando efficace pour lancer, en parallèle de nos jobs, l’association.

Nous partageons la même conviction. Nos entreprises sont empêtrées dans des situations paradoxales qui caractérisent notre époque: lâché prise vs. command & control, responsabilisation des individus vs. management vertical, implantation d’une culture d’entreprise vs. vernis “digital”.  Chaque collaborateur, à son niveau, est témoin de ce déchirement qui étouffe la richesse première des entreprises : les humains qui la composent. Au fond, l’innovation managériale, l’intrapreneuriat et le corporate hacking ne sont que des moyens de rendre de l’autonomie aux collaborateurs.  

A présent nous sommes plus de 200 membres issus d’environ 140 entreprises. Pour ne pas reproduire les organisations contrôlantes que nous essayons d’aider, chacun fonctionne en intrapreneur. Nous avons regroupé ce principe en 4 étapes dans notre “Lead by Hacktion”:

 


Le « Lead By Hacktion »

La prise d’initiative

Qu’est ce qu’une Hacktion ?

Une Hacktion est une initiative bénévole au bénéfice de l’association ou de ses membres.

Exemples (non exhaustif):

  • Rencontres :  afterwork, sessions co-hacktive,
  • Interventions externes (entreprises, événements) : REX en entreprise, masterclasses,
  • Création de contenus : écriture d’un livre ou d’un article, vidéo tuto, réponse à un interview,
  • Fonctionnement de l’association : création du kit de bienvenue, mise en place d’un kanban, refonte du site web.

Un processus simple qui promeut le partage

  1. Décris ton Hacktion avec une carte Trello
  2. Communique ton Hacktion sur Slack (Channel #Général avec “@channel”) et envoies un e-mail aux membres en demandant ce dont tu as besoin
  3. Mène ton Hacktion et demande de l’aide aux autres hacktivateurs si besoin
  4. Bonus: Clos l’Hacktion avec un REX en Afterwork

Quand faut il solliciter le bureau ?

  • Lors d’un besoin financier
  • Lors d’un possible partenariat

 


 

Le principe fondateur est que chaque membre se sente libre d’agir et ait les leviers pour faire ce qui a du sens pour lui ou l’association. Nous y avons encodé le principe de simplicité, de transparence et de partage auprès des autres membres. Si vous voulez en savoir plus sur les motivations de cette approche, vous trouverez ici le texte plus détaillé

Task Force “Lead By Hacktion”: Joe Achkar, Aleksandra Jezewski, Edouard Siekierski, Olivier Taieb, Fabrice Poussière.

Dans une entreprise sans sexisme ordinaire, qu’est-ce que je n’aurais plus peur de faire ?

Mettons le corporate hacking au service de la cause des femmes et des hommes

Le 3 novembre 2017, les Hacktivateurs sont partenaires de TEDx ChampsElyséesWomen, autour du thème EQUALICITY, pour co-construire des solutions concrètes en faveur d’une plus juste place des femmes dans la société.

L’égalité ne se décrète pas mais se construit ensemble ! Partant de ce constat, l’équipe de TEDxChampsÉlyséesWomen enrichit cette nouvelle édition de workshops qui se dérouleront de 17h à 19h, avant les conférences prévues à partir de 20h. Désireuse d’engager sa communauté à libérer ses idées et développer des initiatives pour plus d’impact, elle s’est tournée vers l’association Les Hacktivateurs pour animer l’un des workshops, consacré à la place des femmes en entreprise.

Lire la suite

Les Principes Hacktifs

Libérer le potentiel des Hacktivateurs pour transformer l’entreprise

Transformation des organisations à l’heure numérique

100ème conférence de l’année, 1000ème article… se transformer ou mourir…, tous les parallèles sont permis surtout animaliers avec la vague du mimétisme biologique, voire paléontologiques. Bref le spectre de l’homme de Néanderthal rôde.

Oui mais justement quelle est la nature de l’évolution ? Pourquoi l’homme de Néanderthal a-t-il disparu et l’homo-sapiens évolué et survécu ? Pas de réponse claire : manque d’adoption technologique ? Trop faible conception systémique freinant sa capacité de collaboration / alliance ? ADN défaillant ?

Lire la suite

Lancement du Collectif Hacktivateurs à Bordeaux

Lancement du Collectif Hacktivateurs à Bordeaux

Et c’est parti pour le collectif des hacktivateurs bordelais ! Ça se passe ce mardi 29 novembre 2016 de 18h à 21h30 en « Hack-itaine », en partenariat avec le centre de recherche Industries Creative Culture de la Kedge Business School.

Executive Center de Kedge Business School
680 Cours de la Libération, 33400 Talence

Grâce aux efforts de notre hacktivatrice locale, Brigitte de Boucaud, ce premier afterwork du collectif bordelais s’annonce particulièrement stimulant, en témoigne le programme de cette première levée qui en annonce beaucoup d’autres, à n’en pas douter !

Lire la suite