3 petits hacks pour la rentrée

HackAtWork

La rentrée de Septembre est un bon moment pour préparer des Hacktions qui nous permettront de finir l’année en beauté. C’est donc avec plaisir que nous partageons avec vous 3 recettes de Corporate Hacking qui pourraient être susceptibles de vous aider à bouger les lignes dans votre entreprise.

Les 3 Hacks présentés dans cet article ont le mérite d’être subtils car ils vous permettront de générer des effets très intéressants sans pour autant révéler votre intention subversive, de « faire danser l’éléphant » (comme le dit si bien Héloïse Lauret, une de nos Hacktivatrices).

Le consulting croisé

Vous connaissez sans doute le proverbe « nul n’est prophète en son pays ». Force est de constater qu’il est parfois difficile de se faire entendre quand on est dans l’entreprise. Ce qui est cocasse, c’est que vos messages lorsqu’ils sont portés par quelqu’un d’extérieur ont plus de chance de faire mouche. C’est très agaçant, je vous l’accorde, mais il y a un moyen de faire bénéficier votre démarche de ce même phénomène.

Première chose : identifiez des homologues inspirants dans d’autres entreprises. C’est en général assez simple, même quand votre réseau est tout petit; il suffit de rechercher les bons blogs sur le net ou d’assister à quelques conférences sur les sujets qui vous intéressent pour en rencontrer. Et si vous n’avez pas l’autorisation d’assister à des conférences, LinkedIn peut aussi être un bon levier d’identification.

Il ne vous reste plus qu’à l’inviter à intervenir dans votre entreprise pour qu’il rencontre vos managers ou d’autres parties prenantes et diffuse les messages à votre place. Bien préparer ces rencontres est essentiel: Vous pouvez vanter l’expertise de votre intervenant ou le doter de contre-arguments solides. La subtilité de ce hack est que vous pouvez rendre la politesse à votre homologue en devenant à votre tour « consultant » pour son entreprise. C’est une pratique courante au sein des Hacktivateurs.

La conférence du changement

Aider une entreprise ou des managers à prendre conscience d’un retard, de nouvelles pratiques ou d’un phénomène sociétal qui pourrait avoir un impact sur l’entreprise n’est pas chose aisée. On a toujours quelque chose de plus important à faire que de regarder ce qui se passe à l’extérieur.

Une approche intéressante est d’organiser des cycles de conférences en faisant intervenir des influençeurs de l’extérieur. Mais cela ne s’arrête pas là ! Identifiez le référent (de près ou de loin) interne du thème de la conférence. Et c’est là que réside la subtilité de ce hack: en faisant intervenir l’externe et l’interne, la valeur que vous créez pour l’entreprise est conséquente :

  • Mise en contact de personnes qui peuvent échanger sur des domaines de compétences,
  • Tangibilisation de l’écart des pratiques de l’entreprise avec ce qui se fait à l’extérieur,
  • Construction d’une communauté de collègues (l’audience de vos conférences) qui sera la base d’un réseau Hacktivable.

Loin de moi l’idée de dire que ce hack est simple à réaliser mais il y a souvent des solutions aux objections courantes. Si vous n’avez pas la légitimité pour le faire: trouvez quelqu’un qui l’aura (service innovation, programme de transformation…). Si vous n’avez pas le réseau, construisez-le en suivant les conseils mentionnés plus haut. Vous n’avez pas besoin de budget important. Beaucoup de ceux qui ont expérimenté cette approche se cantonnent à des interventions gratuites ou en mode ‘don-contre-don’. Le coût de communication peut largement être diminué en réalisant soi-même les supports.

Retours aux racines

Le changement est souvent difficile à argumenter et c’est d’autant plus difficile quand les entreprises sont dans leur phase dite « administrative ou de rente» ie où l’entreprise est très concentrée sur l’exploitation de son filon commercial et s’interdit de se projeter vers d’autres pistes de développement. Les organisations en arrivent même à générer des discours qui nient leur histoire. C’est ce déni que l’on vous propose de contrer.

Si cette entreprise génère du profit, il y a eu des moments-clés où des décisions stratégiques ont été prises et où l’on s’est autorisé à prendre des risques. La proposition que nous formulons ici est de faire le travail de mémoire sur ces moments-clés. Recherchez les prises de décisions, les moments de pivots, les incertitudes et risques du moments, les erreurs, les moments difficiles et reconstituer le fil de l’histoire. Ce travail d’historien vous donnera l’opportunité de rencontrer les plus anciens et c’est aussi une bonne occasion pour consolider votre réseau interne en expliquant votre démarche. Vous pouvez en faire un ouvrage, une vidéo, un ‘storytelling’ et cela peut rappeler à certains rentiers que la bonne gestion n’exclut ni la remise en question, ni la création de valeur.

Les fiches

Vous trouverez 3 fiches + 1 en bonus

HacktivateursFicheDeHackV0-4-1

Téléchargez vos fiches

Pour information l’association fait un travail de recensement de ces hacks. Si vous êtes déjà praticien, n’hésitez pas à nous les communiquer et nous serons très heureux de vous interviewer à propos de vos histoires de Hacking. Si vous utilisez les fiches et que vous avez des retours contactez-nous aussi. En toute transparence nous sommes en train de découper l’ensemble des pratiques que l’on recueille et nous en faisons des fiches pratiques dont vous pouvez voir les ébauches en support de cet article. De plus vous pouvez d’ores et déjà en voir quelques-unes issues du travail de notre partenaire Nod-a et de notre association sur ce tumblr dédié au Corporate Hacking.


Laisser un commentaire